Ponçage de marbre sur Saint-Jean Cap Ferrat

Ponçage de marbre sur Saint-Jean Cap Ferrat

Ponçage de marbre sur Saint-Jean Cap Ferrat

Alors, Poli brillant ou cristallisation?

Chaque méthode a sa raison d’être faite :

La cristallisation :

La cristallisation, quand le sol n’est pas encore abimé, permet une remontée de brillance.

Cela peut-être fait, même avec les meubles en place, et il est possible de marcher librement à l’issue immédiate du traitement.

Ponçage de marbre sur Saint-Jean Cap Ferrat.

Elle est bien plus rapide à exécuter que le poli brillant, pour une même surface.

En contrepartie, elle ne peut enlever les rayures, ne peut combler les trous ni atténuer certaines taches anciennes.

Un certain temps après un poli-brillant, son action sur la durée est sensiblement moindre, mais a sa place dans les zones de fort trafic, par exemple, pour maintenir le brillant, comme les communs d’immeubles, les surfaces à trafic intense.

Il gardera ce brillant grâce à cet entretien régulier, et est bien sur moins cher qu’un ponçage traditionnel.

Ponçage de marbre sur Saint-Jean Cap Ferrat.

Ponçage de marbre sur Saint-Jean Cap Ferrat
Ponçage de marbre sur Saint-Jean Cap Ferrat.

Le poli brillant :

Ecrit « poly brillant » aussi, ce n’est pas exact : il vient des mots de « polissage et brillant ».

Souvent nommé vitrification de marbre, ce n’est pas le bon terme non plus :

En effet, une vitrification est un produit qui va faire un film de protection, comme le vernis sur le parquet.

Inapplicable sur du marbre.

C’est un gros travail qui s’effectue avec des passages de pierre ou diamants de plus en plus fins, travail avec de l’eau au mouillé, jusqu’au brillant mécanique.

Il permet d’enlever plus de taches que la cristallisation, ainsi que la majorité des rayures.

Le rebouchage des joints et des trous à Chocs, butée de portes retirées etc.. Se fait lors du poli brillant.

Elle permet de rénover après avoir changé des carreaux, ou retiré une cloison (mise au nivelage etc.)

En effet, de grande puissance, elle travaille malgré plus de 100Kg de charge, mais cela permet de chercher la matière.

Après, nous délestons la machine, qui descend vers les 60kg, et pratiquons la phase brillant chimique, par une poudre qui va réagir sur le marbre en le faisant briller, en passages successifs au mouillé, et au moment ou nous le « sentons », nous retirons toute trace de poudre, par plusieurs rinçages et aspirations.

Cela protégera le sol, empêchera les salissures beaucoup plus facilement qu’avant, puisque l’accroche n’est plus, le sol est doux et lisse.

Cela nécessite une pièce libre…et un peu de temps.

Nous sommes capables de faire certains marbres, comme les tables, les vasques, murs etc.

Cela se fait grâce à une machine hydraulique complexe (Vertika®) qui envoie de l’eau, tourne, aspire tout en même temps, à la demande.

Le travail aux diamants et la finalité sont les mêmes que pour les sols, aucune poussière.